Samsa

 

On me pose régulièrement des questions sur les modalités de prise en charge des formations. Je dois reconnaître qu’il n’est pas facile de s’y retrouver dans le maquis des aides et dispositifs en vigueur dans le domaine de la formation professionnelle.

Sollicité par des journalistes et des non-journalistes inscrits à Pôle emploi, je leur ai signalé l’existence de l’aide individuelle à la formation connue administrativement sous le doux acronyme d’AIF.

Dans le cas où le projet de formation tire parti des heures de DIF accumulées par l’ex-salarié (pour mémoire on peut capitaliser jusqu’à 120 heures de DIF mais le dispositif va changer à la fin 2014), l’AIF peut atteindre un montant de 1500 euros.

Cette somme vient s’ajouter à celle dont les inscrits à Pôle emploi bénéficient au titre du DIF (9,15 euros par heure).

Si l’on prend pour base une formation d’une durée d’une semaine (soit 35 heures), la prise en charge peut atteindre

35 x 9,15 + 1500 = 1820,25 euros.

En dehors du DIF, cette AIF peut également être mobilisée dans d’autres contextes.

Cette aide peut également se cumuler avec d’autres (conseil régional, conseil général,  organisme paritaire collecteur agréé comme l’AFDAS pour les journalistes).

Dans tous les cas de figure, il est indispensable de se rapprocher de son conseiller Pôle emploi.

Je profite de l’occasion pour vous rappeler que nous vous proposons 3 cursus compétences web de 5 jours chacun (nous consulter pour des tarifs adaptés si vous êtes demandeur d’emploi:

The following two tabs change content below.
Fondateur de Samsa.fr, Philippe Couve est journaliste, consultant spécialiste des stratégies éditoriales pluri-média, formateur et expérimentateur sur le web depuis 1997. Philippe Couve accompagne les organisations dans leur mutation numérique. Il intervient en France, en Europe et en Afrique.

Recevoir nos articles par e-mail

Pour être informé/e automatiquement de toutes les nouvelles actualités et offres de formation et conseil de Samsa.fr

Votre abonnement est bien enregistré. Merci !