Sélectionner une page

Nos formations innovantes

Quand un métier bouge, la formation doit évoluer

Traiter les questions climatiques et les négociations internationales sur le climat

Rattrapez le temps perdu et faites une mise à jour sur les bases pour traiter les sujets liés au réchauffement climatique.

Formation iPhone en reportage

Les journalistes et les communicant·e·s ont un rôle important à jouer dans la bataille contre le réchauffement climatique. Une de leur mission: mieux éclairer les enjeux entre réduction des émissions de gaz à effet de serre et adaptation à une augmentation des températures devenue inévitable. Pour y parvenir, il est essentiel de faire le lien entre les questions locales et les négociations internationales sur le climat comme les COP. Toutefois, les conférences internationales de ce type se révèlent difficiles à suivre et à couvrir pour les journalistes et à traiter par les communicant·e·s.

Vous êtes

Journalistes et communicant·e·s appelés à traiter de sujets en lien avec la crise climatique et/ou les négociations internationales sur le climat.

Prérequis

Intérêt pour les questions climatiques et experience dans le domaine du journalisme ou de la communication.

A l'issue de la formation, vous pourrez
  • Connaître les données-clés concernant l’intensité et l’impact de la crise climatique
  • Connaître l’histoire des négociations internationales sur le climat depuis 1992
  • Comprendre les mécanismes des négociations internationales sur le climat
  • Savoir expliquer les enjeux des négociations internationales sur le climat 
  • Savoir identifier des sources et experts pour évoquer les impacts du réchauffement climatique
  • Savoir identifier des sujets ou des angles locaux liés aux impacts du réchauffement climatique
Méthode pédagogique

Cette formation en ligne élaborée par une journaliste experte des questions climatiques et des négociations internationales vous propose des modules avec une alternance de vidéos, de textes et de ressources en ligne que vous pouvez consulter à votre rythme.
Le formation s’achève par un webinaire avec la formatrice experte durant une heure pour faire le point sur les derniers éléments de l’actualité et répondre aux questions des participant·e·s.

Equipement nécessaire

Un ordinateur, un smartphone ou une tablette connectée à Internet.

Programme
Module 1 – Les bases pour connaître et comprendre les enjeux de la COP26
Durée : 4 heures de temps apprenant moyen

  • Temps forts de l’histoire des COP (Conferences of the Parties)
  • Comprendre l’organisation des COP
  • Connaître le vocabulaire des COP
  • Connaître les mécanismes des COP
  • Comprendre les lignes de clivages au sein des COP

Module 2 – Du global au local et du local au global
Durée : 2 heures de temps apprenant moyen

  • Introduction
  • Aiguisez votre diagnostic climatique sur votre pays
  • Où trouver les histoires importantes ?
  • Comment enquêter ? (du global au local)
  • Qu’avez-vous retenu de ce module ?

Webinaire
Durée : 1 heure
Rendez-vous en ligne avec la formatrice pour

  • faire le point sur les derniers développement de l’actualité climat
  • répondre à vos questions éditoriales
  • répondre à vos questions pratiques et d’organisation

Nous contacter pour plus d'informations

Charte pour un journalisme à la hauteur de l'urgence écologique

Un groupe de journalistes et de médias français a élaboré la Charte pour un journalisme à la hauteur de l'urgence écologique. On vous invite à découvrir comment, en tant qu'organisme de formation Samsa.fr y a participé activement.

Petit lexique du dérèglement climatique
  • Accord de Paris (sur le climat) : l’accord de Paris, souvent appelé Accord de Paris sur le climat, est un traité international sur le réchauffement climatique adopté lors de la COP21 en 2015. Il concerne l'atténuation et l'adaptation au changement climatique ainsi que leur financement. Son objectif est de limiter le réchauffement climatique à un niveau bien inférieur à 2 degrés, de préférence à 1,5 degré Celsius, par rapport au niveau préindustriel.
  • Bilan carbone : outil de mesure de l'empreinte carbone pour comprendre et analyser l'activité des particuliers, des entreprises, des collectivités et des administrations en termes d'émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre.
  • Biodiversité : la biodiversité désigne la diversité des organismes vivants (écosystèmes, espèces, populations…). La pollution des fleuves, des rivières et des sols causée par les activités humaines peut impacter la biodiversité et faire disparaître des espèces animales et végétales.
  • Changement climatique : variations des caractéristiques climatiques - réchauffement ou refroidissement - en un endroit donné au cours du temps. La définition actuelle du changement climatique implique que certaines formes de pollution de l’air, résultant principalement de l’activité humaine, menacent de modifier sensiblement le climat, contribuant à un réchauffement global.
  • Différence entre météo et climat : la météo se définit par quelques valeurs instantanées et locales de température, de précipitations, de pression, d'ensoleillement, etc. Des valeurs qui sont fournies par des stations météorologiques. La science du climat, quant à elle, rend compte des conditions moyennes de l'atmosphère, sur une longue échelle de temps et sur une vaste zone géographique. 
  • Dioxyde de carbone (CO₂) :  principal gaz à effet de serre anthropique (émis par l’Homme) qui affecte l'équilibre radiatif de la Terre. Les émissions de CO2 viennent des énergies fossiles (à 90%) et de la déforestation (à 10%).
  • Éco-anxiété : inquiétude face aux catastrophes écologiques. 
  • Éco-geste : un geste simple du quotidien permettant de réduire notre empreinte écologique tout en faisant des économies d'énergie.
  • Energies fossiles : les énergies fossiles sont le charbon, le pétrole et le gaz. Elles sont utilisées principalement dans les bâtiments, le transport et l'industrie. Elles émettent du CO2 lors de leur combustion.
  • Empreinte carbone : total des émissions de gaz à effet de serre liés à notre mode de vie. Son intérêt est double : comprendre d'où viennent nos activités les plus néfastes pour le climat et agir à notre échelle afin de réduire nos émissions sur certains postes de consommation (alimentation, transports, logement).
  • Gaz à effet de serre (GES) : certains gaz retiennent une part de l’énergie solaire renvoyée vers l’espace par la Terre sous forme de rayonnement infrarouge. Ces gaz dits à effet de serre sont présents naturellement dans l’atmosphère, comme le gaz carbonique (CO2), le méthane (CH4) ou la vapeur d’eau (H2O) mais en trop grande quantité, ils provoquent le réchauffement climatique..
  • GIEC : depuis plus de 30 ans, le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) évalue l’état des connaissances sur l’évolution du climat, ses causes, ses impacts. Il identifie également les possibilités de limiter l’ampleur du réchauffement et de s’adapter aux changements attendus. Les rapports du GIEC fournissent un état des lieux régulier des connaissances les plus avancées. Cette production scientifique est au cœur des négociations internationales sur le climat.
  • Greenwashing : méthode marketing consistant à communiquer auprès du public en utilisant l’argument écologique de manière trompeuse pour améliorer son image. Les informations transmises sont une présentation déformée des faits et de la réalité. Cela peut aussi bien passer par le fond que par la forme.
  • Réchauffement climatique : la hausse des émissions de gaz à effet de serre (GES) modifie la composition de l'air, provoquant une augmentation de l’effet de serre. La chaleur est piégée à la surface de la Terre, dont les puits de carbone naturels ne peuvent pas absorber autant de GES, et ce déséquilibre entraîne un réchauffement planétaire.
  • Zéro carbone ou neutralité carbone : objectif pour un État ou une entreprise d'atteindre l'équilibre entre les émissions de carbone et l'absorption de carbone de l'atmosphère par les puits de carbone.
Dernière mise à jour de cette page: 14 septembre 2022
Print Friendly, PDF & Email

Les dates
  • nous contacter pour organiser cette formation sur mesure pour vos équipes
La formatrice

Anne Tézenas du Montcel, journaliste spécialisée environnement et formatrice (France, basée à Paris)

« J’ai eu la chance de vivre une expérience unique d’immersion au sein de la présidence française de la COP 21 jusqu’à l’adoption de l’Accord de Paris sur le climat en 2015.
J’ai ensuite couvert toutes les COP qui ont eu lieu. Et, je cherche à contribuer à la compréhension par les journalistes et par le public de ce sujet majeur, complexe et transdisciplinaire. »

Délais d’accès

Dès la validation de votre souhait, un devis vous sera proposé. A la validation de votre inscription, une convention ou un contrat de formation vous sera adressé.

Chez Samsa.fr, votre inscription est l’affaire de quelques heures - mais attention aux délais complémentaires qui peuvent être demandés par vos financeurs! Nous sommes là pour vous accompagner dans vos démarches, n’hésitez pas à nous contacter pour toutes questions!

Conditions d’accessibilité

Nous mettons tout en œuvre pour vous accueillir toutes et tous dans les meilleures conditions. Notre charte handicap détaille nos engagements pour l’accessibilité de nos formations. Contactez notre référent handicap si vous avez des besoins spécifiques d’accompagnement avant, pendant et après la formation: [email protected]

Climat: comprendre les enjeux du réchauffement climatique et transmettre les informations pertinentes (3 jours)

Climat : comprendre et traiter les enjeux du réchauffement climatique dans les médias (1 jour)

La Fresque du climat pour les journalistes : ateliers ludiques sur les mécanismes du dérèglement climatique

Samsa.fr organise la Fabrique de la formation dans les médias autour des défis du digital learning le 15 septembre 2022 à Paris et en distanciel

Les Rencontres francophones de la vidéo mobile