fbpx

Vous avez envie de lancer votre podcast, mais vous ne comprenez pas grand chose à la technique? Ce guide va vous aider à vous poser les bonnes questions pour faire les bons achats, notamment sur la question primordiale du microphone.

Quand vous enregistrez un podcast, le micro est le principal outil de transmission des informations et des émotions que vous allez produire. Un bon micro vous permettra d’avoir tantôt une voix chaleureuse, tantôt plus de présence, mais surtout de proposer du son que l’on peut écouter confortablement. Quand on sait que la plupart des podcasts sont écoutés au casque ou avec des écouteurs, la qualité audio n’est vraiment pas un luxe.

Si vous ne faites pas les bons choix, un “mauvais” micro vous obligera à passer du temps à corriger ses défauts. Comment vous y retrouver lorsque vous devez choisir entre des micros de reportage robustes et tout terrain, et certains micros “de studio”, plus sensibles, mais plus fragiles, que vous n’avez aucun intérêt à faire sortir de votre appartement ?

Comment arbitrer entre des micros aux caractéristiques techniques incompréhensibles pour le commun des podcasteurs ? Spoiler: il n’existe pas de matériel miracle adapté à toutes les situations. C’est pourquoi vous devez prendre le temps de bien réfléchir à votre projet avant de vous lancer dans un investissement en matériel. Comment imaginez-vous votre podcast : en solo, en reportage ou en table ronde ? En extérieur ou en intérieur ? Les réponses à ces questions vous aideront à définir le matériel à acheter, ou à louer, pourquoi pas.

Un podcast en solo, en reportage ou en table ronde ?

Un bon micro pour des podcasts en solo

Si vous voulez dans un premier temps parler en solo depuis chez vous, ne tergiversez pas, optez pour un micro USB. A la fois micro et carte son, il se branchera facilement à votre ordinateur pour enregistrer très rapidement votre premier podcast.

POUR :

  • Simple d’usage
  • Pas trop cher
  • Micro généralement chaleureux
  • Peut être vendu avec une suite logicielle

CONTRE :

  • Pas fait pour l’extérieur
  • N’est pas un choix très évolutif (par exemple si vous voulez plusieurs micros par la suite)

YETI (ici avec le logiciel Hindenburg)

YETI PRO (pourra être branché sur une table de mixage)

Un bon micro de reportage

Si vous voulez enregistrer en extérieur, capter les sons environnants ou tout simplement être toujours accompagné d’un moyen de capter le son à tout moment, vous envisagerez une configuration s’appuyant sur votre téléphone ou achèterez un enregistreur audionumérique en y ajoutant un micro d’interview… Dans tous les cas, n’oubliez jamais d’acheter une bonnette contre le vent et pensez à vous familiariser avec la notion d’enregistrement mono et stéréo.

POUR :

  • Enregistrement en stéréo
  • Captation à tout moment
  • Matériel peu encombrant et autonome

CONTRE :

  • Manque de chaleur du son enregistré
  • Manque de présence dû à la stéréo (mais rectifiable)
  • Le matériel à la fois reportage ET solide est souvent cher (pensez à acheter des boîtes de protection même si ce matériel est résistant, il n’est pas à toute épreuve)

Un bon micro de podcast sur mon smartphone

Android

Actuellement, et pour faire un raccourci, il n’y a pas de solution micro satisfaisante pour les smartphones Android. Si vous êtes sur ce type d’appareil, il serait préférable d’attendre, ou de vous tourner vers un enregistreur dédié (voir plus bas).

iPhone (iOS)

Si vous êtes sur un iPhone récent avec un port lightning, des propositions intéressantes existent. Elles ont souvent l’inconvénient de ne pas proposer de sortie casque. Pensez à acheter un casque bluetooth pour palier ce manque :

SHURE MV88 (il faudra un casque bluetooth)

Rode i-XYL (i-XY si vieille iphone 30 pin ou i-XYL sur branchement lightning)

ZOOM IQ7 (sortie audio et bouton de réglage de niveau d’entrée)

Un bon enregistreur pour mon podcast

La plupart des enregistreurs sont déjà équipés de deux micros (pour une prise de son stéréo). N’oubliez jamais qu’installer de mauvais micros sur un bon enregistreur n’a pas de sens puisque c’est le micro le plus important. Soyez attentifs à la qualité des micros embarqués sur ces appareils, même si de nombreux paramètres vont entrer en jeu dans votre achat.

Sans entrer dans les détails, et en restant dans des prix abordables, voici une sélection de trois appareils vous permettant de comprendre trois paramètres importants dans votre choix.

Tout petit, le Roland R-07 tient dans une poche. Cet appareil communique avec votre téléphone et vous permet de streamer en direct… Il n’a par contre pas d’entrée micro professionnel (XLR) seulement une entrée jack

Le ZOOM H4N Pro n’est pas modulable en termes de micro intégrés, mais si vous avez des bons micros d’interviews mieux vaut travailler avec ce dernier… C’est une version plus solide du modèle le plus populaire des enregistreurs.

Moins connu que ses frangins, le Zoom H5 amorce le virage de la marque pour échanger les micros embarqués dessus, tout en permettant d’y ajouter de vrai micros d’interviews… C’est un choix prudent qui vous permet d’évoluer.

Un bon micro de reportage pour mon podcast

Vous aurez donc compris que la plupart des enregistreurs vous permettent d’ajouter un voire plusieurs micros pour réaliser des interviews. Ces micros que l’on tient dans la main sont peu sensibles aux bruits de manipulation, à la proximité et sont généralement solides. Ces trois critères, bruit de manipulation, solidité et directivité sont importants. Les micros omnidirectionnels sont capables de capter tous les sons environnants tandis que les micros cardioïde se focalisent sur la personne qui parle dans le micro. Mon conseil, si vous allez souvent dans des environnements bruyants, est de choisir un micro omnidirectionnel. N’ayez pas peur de le positionner juste sous la bouche de votre interlocuteur, il est fait pour ça ! Quelques micros de reportage omni (du moins cher au plus cher) :

Précisions : Si vous êtes très à cheval sur la qualité sonore et que vous envisagez l’achat d’un micro supplémentaire de qualité, alors la qualité de l’enregistreur devra être prise en compte (notamment la qualité des préamplis ou des convertisseurs). Pour vous décomplexer et vous montrer que ce n’est pas tant une question d’argent qu’une question d’utilisation correcte, cette vidéo (en anglais) devrait finir de vous convaincre.

Une solution pour enregistrer mon podcast avec plusieurs micros

Si vous voulez utiliser plusieurs microphones, disons-le clairement, cela se complique. Il faudra peut-être penser à acheter des pieds de micro, peut-être même des micros cardioïde plutôt que des micros omni, et pourquoi pas une table de mixage pour un enregistrement plus propre… Ce sera donc l’objet d’un nouvel article. Enfin, tout ce que je vous ai dit ici n’a aucun sens si vous ne prévoyez pas d’acheter un bon casque, mais ça on en reparlera…

[L’auteur de ce billet, Simon Decreuze, anime chez Samsa.fr la formation « Podcast audio : enregistrement, prise en main du matériel et des logiciels de montage, réalisation« .

Nous vous proposons également une formation « Podcast audio: conception, écriture, diffusion et modèle économique« ]