Le quotidien régional belge L’Avenir vient de publier un supplément de 8 pages entièrement composé de contributions de ses lecteurs et internautes. Une opération longuement réfléchie et démarrée par la diffusion d’un webdocumentaire résolument provocateur au sujet de la réforme des allocations chômage intervenue le 30 janvier 2015. C’est la fin d’un régime d’indemnisation plutôt généreux.

Invité à participer à une réunion récente du GESTE (le groupement des éditeurs de services et de contenus en ligne), j’ai pu constater à quel point les commentaires étaient surtout envisagés comme un mal nécessaire.

Il a beaucoup été question de volumétrie. Il faut dire que lorsque l’on génère un million de commentaires par mois (moitié sur Facebook et moitié sur le site du média), la question du volume a son importance. Il a été question également de « nettoyage » des commentaires pour qu’ils soient conformes à la loi et à la charte que les sites d’infos établissent.

L’âge infantile du participatif

Pour ma part, j’ai toujours préféré envisager autrement la question de la participation des internautes. Je déplorais déjà en 2008 que nous soyons encore « dans l’âge infantile du participatif » et la situation n’a guère évolué (sauf du point de vue du volume). J’ai donc partagé avec les participants du GESTE, les éléments nés d’une récente contribution de Sébastien Bailly titrée « Fermer les commentaires: une erreur monumentale » dans la newsletter Médiacadémie.

Il y était fait mention d’une initiative du quotidien régional belge L’Avenir qui a édité un supplément spécial (consultable plus bas sur cette page) constitué des commentaires de ses lecteurs et internautes sur la question brûlante du chômage. Question d’actualité et de débat intense après le changement des règles de l’indemnisation des chômeurs qui va provoque un arrêt des allocations au 1er janvier 2015 pour 30 000 personnes.

Un webdocumentaire provocateur pour lancer les débats

Le sujet est abordé dans un webdocumentaire provocateur baptisé « Les parasites« (consultable plus bas sur cette page) et les lecteurs et internautes de L’Avenir sont invités à réagir durant une semaine avec une thématique spécifique chaque jour.

J’ai demandé à Arnaud Wéry, journaliste et « évangélisateur » numérique au sein du média de détailler la réalisation de l’opération. Pour bien comprendre, il faut savoir qu’une première tentative du même genre avait eu lieu à l’issue des 541 jours passés par la Belgique sans gouvernement fédéral en 2010-2011. Arnaud Wéry raconte également cette expérience sur son propre blog.

 

Voici un teaser du webdocumentaire « Les parasites ». L’intégrale est à consulter sur le site de L’Avenir.

Extrait du documentaire Les Parasites from Instants Productions on Vimeo.

 

Le supplément réalisé par L’Avenir à partir des contributions des lecteurs/internautes.

The following two tabs change content below.
Fondateur de Samsa.fr, Philippe Couve est journaliste, consultant spécialiste des stratégies éditoriales pluri-média, formateur et expérimentateur sur le web depuis 1997. Philippe Couve accompagne les organisations dans leur mutation numérique. Il intervient en France, en Europe et en Afrique.

Recevoir nos articles par e-mail

Pour être informé/e automatiquement de toutes les nouvelles actualités et offres de formation et conseil de Samsa.fr

Votre abonnement est bien enregistré. Merci !