fbpx
Sélectionner une page

Jean-Baptiste Diebold, Sarah Lefèvre et Marianne Rigaux dans le studio de Creatis

Le collectif Transmission accompagne les porteurs de projets de podcast avec une école et un studio d’enregistrement. Sarah Lefèvre, l’un des cofondatrices de Transmission détaille les ambitions de ce projet qui veut faire la part belle à la création sonore.

C’est toujours un plaisir de recevoir dans un podcast une personne dont on aime la voix. La voix de Sarah Lefèvre, je l’aime depuis que nous avons étudié dans la même école de journalisme, à l’ESJ Lille, elle en spécialité radio et moi en spécialité web.

D’habitude Sarah Lefèvre est de l’autre côté du micro : elle est reporter et documentariste radio depuis 2011, passée par France Inter et RFI. Aujourd’hui, elle est co-fondatrice et co-présidente de Transmission, un collectif et une école de radio libre et gratuite, basée à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis.

Parmi les co-fondateurs, on retrouve Ziad Maalouf, que l’on connait bien à Samsa.fr puisqu’il anime certaines de nos formations sur la conception de podcast. Et avant de se lancer dans l’aventure Transmission, il animait l’émission l’Atelier des médias sr RFI, créée par un certain… Philippe Couve (fondateur de Samsa.fr). La boucle est bouclée.

Dans cet épisode, Sarah Lefèvre défend une autre façon de faire de la radio, tant dans les contenus que dans le recrutement. Transmission, c’est un état d’esprit, un projet politique : les cours sont gratuits et les profs bénévoles. Il est question de radio, d’audio, de son, de podcast : peu importe le terme, l’enjeu, c’est de redonner à la création sonore toute sa place. Mais aussi d’ouvrir cet espace de création le plus largement possible, pour constituer des promotions d’élèves hétéroclites et pleins d’idées.

En parlant d’ouverture, le collectif a pour projet de créer en 2020 La Cassetteun espace dédié à la radio et la création sonore, ouvert au grand public, à Aubervilliers. Dans ce laboratoire radiophonique, on pourra enregistrer des podcasts, écouter des réalisations, prendre un café, rencontrer les élèves et les profs… Tout ce qui contribue « à l’utilité publique de la radio », telle que la défend Transmission.

Une collecte est en cours jusqu’à début avril, vous pouvez donner un coup de pouce à ce projet après avoir écouté l’épisode. Pour découvrir les créations sonores réalisées par les deux promotions de Transmission – dont certaines ont été récompensées au festival Longueur d’ondes à Brest -, c’est par ici. Quant à Sarah Lefèvre, son dernier documentaire radio vous plonge das les violence policières.