fbpx

Les plus grands réalisateurs de cinéma, la quasi totalité des chaînes de télévision et agences de presse, les communiquants d’entreprises, de collectivités territoriales, d’ONG ou d’institutions et tous les autres commencent à peine à prendre réellement la mesure des possibilités offertes par les smartphones pour la production de vidéo professionnelles. Et déjà, une deuxième vague est en train d’arriver faite de vidéos verticales, de stories et de live multicaméra réalisés avec des smartphones. Les Rencontres francophones de la vidéo mobile vous donnent l’opportunité de faire le point sur toutes les tendances le 7 février 2019 à Paris.

Pas étonnant de croiser Steven Soderbergh iPhone en main pour filmer son dernier long métrage “Unsane” (“Paranoïa” en version française). Réalisateur récompensé par une palme d’or pour “Sexe, mensonges et vidéo” (1989), par un oscar pour “Traffic” (2001), Steven Soderbergh a toujours été un personnage à part dans le cinéma américain. Installé en lisière d’Hollywood pour conduire ses propres expérimentations comme le montre cette vidéo making off de “Unsane”.

Le prochain film de Soderbergh est déjà en boîte et il a également été filmé au smartphone. Tout comme le prochain long métrage de Claude Lelouch: “La vertu des impondérables”. Le réalisteur français s’est expliqué sur ce choix dans Le Figaro.

“Vous savez, j’ai passé ma vie derrière des caméras que j’ai toujours trouvées lourdes, encombrantes. Lorsqu’est arrivé ce téléphone miraculeux avec des images sublimes, je me suis dit, c’est peut-être le moment de libérer totalement le scénario, les acteurs… D’aller encore plus loin dans l’émotion. Ce que je cherche depuis très longtemps au cinéma, c’est la spontanéité. Ce sont ces parfums de vérité qui étaient retardés par une technique très lourde. Quand j’ai découvert à quel point l’iPhone me permettait cette quête de vérité, je n’ai pas hésité à m’en servir sur “La vertu des impondérables”. Je suis fou de joie, car n’ai jamais été aussi loin dans ma façon de filmer.”

Il y a quelques mois, le patron d’Apple, Tim Cook, de passage à Paris, a rendu une visite spéciale au réalisateur de “Un homme et une femme”.

Tim Cook, PDG d’Apple, rencontre Claude Lelouch à Paris.


Le “mojo” gagne du terrain dans les médias

Dans le domaine de la télévision, le “mojo” (“mobile journalism” ou journalisme mobile) gagne du terrain chaque jour. Quand les “gilets jaunes” s’en prennent aux reporters, ceux-ci se mettent à filmer au smartphone pour des raisons de sécurité. Mais dans le foulée des choix radicaux faits par la chaîne locale de Genève, Léman bleu, de BFM Paris ou de la chaîne indienne New Delhi TV, de plus en plus de télé intègrent la production de vidéo avec smartphone dans leur quotidien. C’est le cas RTL Belgium à Bruxelles, de la BBC ou encore de l’AFP dont les journalistes produisent de plus en plus de vidéos avec smartphone.
[Ces trois médias seront aux Rencontres francophones de la vidéo mobile pour partager leurs expériences].

« J’ai abandonné ma caméra pour un smartphone depuis 2 ans et ça m’ouvre de nouveaux horizons”.
Le retour d’expérience de Dougal Shaw, journaliste à la BBC, lors des Rencontres francophones de la vidéo mobile.

 

 

Vidéos verticales et stories s’imposent sur les écrans de smartphone

En se démocratisant de manière phénoménale, la vidéo est en train de faire évoluer sa grammaire. Les codes visuels et les conventions évoluent à grande vitesse sous l’impulsion des nouveaux producteurs (souvent des amateurs) et des plateformes qu’ils utilisent (Facebook, YouTube, Instagram, Snapchat, etc). Et le monde professionnel n’y reste pas imperméable. Les stories et leur format vertical sont en train de s’imposer comme le format de référence pour une consultation sur mobile. Des applications voient le jour en ce moment qui sont pensées pour produire du contenu vertical adapté aux stories.

[Les stories seront l’une des thématiques traitées lors des Rencontres francophones de la vidéo mobile avec des professionnels venus partager leurs expériences].

Le live multicaméras à la portée de tous grace aux smartphones

Facebook (mais aussi Twitter, Instagram et YouTube) a mis le live vidéo à la portée de tous. Il n’est qu’à voir le nombre de direct assurés par les “gilets jaunes” depuis les ronds-points et les manifestations ces dernières semaines pour constater que les barrières à l’entrée ont disparu. Le live multicam est désormais la nouvelle frontière pour le direct en vidéo. Exploiter plusieurs smartphones pour montrer un événement sous différents angles, c’est désormais facile. Même un homme seul peut le faire, comme l’a expérimenté Damien Van Achter. En équipe, c’est la solution idéale pour couvrir un événement public qui a lieu dans la rue ou une course de l’extrême en montage. Et la BBC est même en train de mettre au point une solution pour filmer en 4K (ultra haute définition) en mettant à contribution le public qui assiste à un événement.

[Ces trois différentes expériences seront détaillées lors desRencontres francophones de la vidéo mobile].


xx

Et le son devint sans fil

C’est l’un des plaies et la plus grande faiblesse des smartphones lorsqu’il s’agit de produire de la vidéo: le micro n’est pas directionnel et capte tous les bruits environnants. Seule solution: s’équiper d’un micro. Le problème: le fil du micro devient un obstacle au mouvement et à la liberté du tournage. La solution: utiliser un micro sans fil, mais rien n’est simple techniquement. Heureusement, de nouvelles générations de micro commencent à arriver qui assurent combiner légèreté, qualité et prix abordable. Que valent-ils ? Nos experts les ont testé.

[Les avis des experts sur ces matériels lors desRencontres francophones de la vidéo mobile].

La battle : montage sur smartphone ou montage sur ordinateur, qui sera le meilleur ?

Deux experts vidéo mobile vont tourner en temps réel avec leur smartphone un reportage durant les Rencontres. Même outil pour le tournage, mais approche différente pour le montage : le premier utilisera son smartphone, le second un ordinateur. Qui sera le plus rapide ? Qui sera le meilleur ? Quels enseignements en tirer ?

[La battle des experts à suivre en direct lors des Rencontres francophones de la vidéo mobile].


x

Sur le front de l’innovation en vidéo mobile, ils/elles sont nombreux à se lancer ?

J’ai sorti mon smartphone et tourné mon documentaire en mode immersion dans les coulisses du stand up français.

Avec l’humoriste et documentariste Shirley Souagnon

Comment la vidéo mobile a boosté la communication de ma collectivité territoriale.

Avec Simon Séreuse de la mairie de Roubaix

Comment Orange a intégré la vidéo mobile dans sa communication interne en formant ses cadres.

Avec Estelle Chauvet, directrice de la production audiovisuelle, Orange France

Mes secrets pour filmer les meilleurs menus #foodporn

Avec la photographe et vidéaste Mathilde de L’Ecotais qui a créé la formation Social Media Food avec son compagnon, le chef étoilé Thierry Marx

J’ai tourné mon film avec un smartphone et pour qu’il soit vu sur un smartphone

Avec Tommy Weber, réalisateur, qui met en scène son père, Jacques Weber

Les inscriptions sont ouvertes pour les Rencontres francophones de la vidéo mobile qui auront lieu le 7 février 2019 à Paris.