Les institutions culturelles sont devenues des médias. Tous les événements du secteur de la culture portent aussi en eux une dimension médiatique. Les réseaux sociaux y sont pour beaucoup, mais l’impact du numérique sur le secteur culturel va bien au delà. C’est le paysage de cette révolution que le cabinet Kurt Salmon tente de dépeindre dans un rapport réalisé à l’initiative du Forum d’Avignon.

Le rapport intitulé « Comment diffuseurs et institutions culturelles doivent-ils se réformer à l’ère du numérique ? » (disponible ci-dessous) cite parmi ses sources l’interview que nous avons réalisée avec l’ancien journaliste Sree Sreenivasan, l’homme du numérique des réseaux sociaux au « Met » (le Metropolitan museum de New York).

Parmi les conclusions du rapport, je retiens celle-ci:

Une réforme – principalement menée de l’intérieur – est incontournable à la fois sur la façon d’aborder le public et de servir ses besoins, sur le rôle et les outils du marketing au sein des institutions culturelles, mais aussi dans l’organisation à mettre au service de ces nouvelles ambitions: faire une place au numérique, repenser l’allocation des ressources et les cycles de travail, et faire de l’innovation et du droit à l’échec un engagement porté par le management.

Une occasion de vous rappeler que nous proposons  une formation aux institutions culturelles sur l’art et la manière d’appréhender et d’intégrer les réseaux sociaux dans leur stratégie.

http://www.kurtsalmon.com/uploads/2014-Forum%20Avignon-FRBD2LQ2.pdf

The following two tabs change content below.
Fondateur de Samsa.fr, Philippe Couve est journaliste, consultant spécialiste des stratégies éditoriales pluri-média, formateur et expérimentateur sur le web depuis 1997. Philippe Couve accompagne les organisations dans leur mutation numérique. Il intervient en France, en Europe et en Afrique.

Recevoir nos articles par e-mail

Pour être informé/e automatiquement de toutes les nouvelles actualités et offres de formation et conseil de Samsa.fr

Votre abonnement est bien enregistré. Merci !