Voici quelques images volées dans l’une des rédactions qui emploie ces forçats de l’info qui font tant débat ces dernières heures. Ca fait peur.