Au moment où je termine la mise en place d’un dispositif de réseau social autour de la prochaine émission que je vais proposer sur RFI, je suis tombé sur ce post de Chris Anderson (le patron de la rédaction de Wired et l’inventeur de la longue traîne). Si je traduis librement le titre de son post, il affirme: les réseaux sociaux ne sont pas une fin, mais un moyen.

(…) there’s a growing sense that elements of social networking is something all good sites should have, not just dedicated social networks. And that suggests a very different strategy–social networking as a feature, not a destination.

En résumé, Chris Anderson s’étonne de la folie qui entoure Facebook et autres réseaux sociaux standalone (c’est à dire qui ne sont que des réseaux sociaux). En revanche, il pense que les sites internet qui sauront tirer les enseignements de Facebook pourront offrir de nouvelles possibilités, de nouveaux services à la communauté qu’ils ont déjà réunie. Une réflexion à méditer pour les médias?

[MàJ du 3 octobre 2007]: Francis Pisani propose un autre regard sur Facebook. Complémentaire?